Modification de l’acoustique d’une salle polyvalente

Etude acoustique d’une salle polyvalente

Notre Bureau d’Etudes réalise des études acoustiques de salles polyvalentes et salles pluridisciplinaires.
L’acoustique interne de ces salles ne fait pas l’objet de réglementation particulière en France, hormis les aspects relevant de la musique amplifiée .
La maîtrise de l’ acoustique du bâtiment dépend donc de la bonne définition des objectifs par l’acousticien chargé du projet.Scène – spectacles avec rideauxPanneaux absorbantsConfiguration gradins repliés

Problématique

Dans le cadre de rénovation ou modification substantielle de l’acoustique interne, il n’est pas souhaitable ni souvent envisageable de « déshabiller Paul pour habiller Jacques », autrement dit, de défaire une acoustique qui convient assurément à d’autres destinations ou publics.
Pour l’ingénieur acousticien, il est important de se rendre à des auditions, à des concerts, d’être à l’écoute des musiciens et du personnel afin de comprendre les besoins et les enjeux d’une modification ponctuelle, transitoire ou définitive de la sonorité d’un lieu. Cette étude est parfois appelée « Etude de faisabilité acoustique ».

Etat des lieux

Des mesurages acoustiques de critères de sonorité sont réalisés, afin de valider le modèle acoustique de sonorité réalisé sous logiciel Catt Acoustic. Ce logiciel détermine les critères d’intelligibilité notamment par la méthode des « tirs de rayons ».
Des objectifs correspondant à la programmation souhaitée sont comparés à la réalité mesurée et perçue par les utilisateurs.
Dans le cas qui nous occupe, on a affaire à une salle très peu réverbérante. Les musiciens manquent de « retour » et de réflexions précoces. Ils ont aussi l’impression que le son ne « porte pas ».
Les remarques proviennent essentiellement de musiciens « classiques », surtout des instrumentistes à cordes et pianistes. 
La coloration particulière d’une acoustique dans une bonne salle révèle le jeu du musicien et de son instrument.

Traitements acoustiques éphémères ?

Dans une salle déjà traitée acoustiquement (nombreux faux plafonds & panneaux suspendus absorbants, etc.) surtout en vue des représentations sonorisées, il n’est pas possible, sans remettre en cause le projet et ses avantages, de passer à une « réverbération longue », même si les musiciens ont l’habitude des acoustiques « généreuses » (lieux de culte par exemple). 
Des traitements amovibles ou orientables sont privilégiés, sous forme de « conque » ou panneau réfléchissants. Parfois des diffuseurs de type QRD peuvent être envisagés, mais ils sont généralement peu appréciés du point de vue esthétique.

Réaliser des travaux

Des traitements acoustiques orientables, rétractables ou éphémères sont un vrai casse tête pour les utilisateurs. Il ne faut pas perturber l’éclairage, la sécurité doit être garantie en cas de mise en oeuvre de suspension d’objets.
Cependant, des tests de panneaux réflecteurs à proximité des musiciens permettent généralement de renforcer le confort acoustique des musiciens.
Ces traitements acoustiques « ponctuels » doivent être placés à des distances modifiables et des tests complémentaires en configuration de concert ou de répétition sont souhaitables.